Depuis 2010, des dizaines de milliers de personnes fuient les conflits au Moyen-Orient.

La fermeture des frontières sur cet axe a fait chuter les arrivées de migrants.